La Plateforme

L'aérodrome

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+

Construit sur la commune de Monterblanc, à 8 kilomètres au Nord-Nord-Est de la ville de Vannes, l'aérodrome de Vannes Golfe du Morbihan est à usage civil et commercial ouvert au trafic national et international (sur demande).

En 2017, l'aéroport de Vannes a accueilli 783 passagers commerciaux dont 204 passagers internationaux. 34 079 mouvements d'aéronefs ont été recensés pour cette même année dont 460 mouvements de passagers commerciaux (vol d'affaires, rotations hélicoptères vers les îles ou la côte bretonne…).

Idéalement situé, un regroupement de hangars s'est formé à proximité de l'aérodrome, dans lesquels des propriétaires ou des constructeurs d'avions en amateur construisent ou stockent leurs avions (ULM et autres)

Les premiers vols

 

Les premiers vols sur le site de Vannes sont enregistrés dans les années 1920.

Le champ d’aviation de Vannes est décrété d’utilité publique le 7 juillet 1926. L’aérodrome est alors officiellement né !

En mai 1928, l’aérodrome de Vannes accueille les célèbres aviateurs Costes et Le Brix avec leur Breguet 19.

Les années militaires

 

À cette époque, les terrains d’aviation étaient des sites d’entraînement et de formation des pilotes de l’Armée. Le terrain de Meucon est lui-même un aérodrome référencé par l’Armée.

En 1935, l’aéroclub du Morbihan s’implante à Vannes. A cette même date, les premiers travaux d’aménagement de l’aérodrome militaire de Meucon sont entrepris afin de l’ouvrir à la circulation aérienne générale.

En 1937, est fondée sur l’aérodrome de Vannes l’école élémentaire de pilotage n°27.

Un groupe de bombardiers allemands s’installe en 1940 sur le site et va développer la structure.

Après guerre

 

Après la guerre, l’aéroclub de Vannes reprends ses activités.
En 1947 est créé à Vannes le 6ème RPIMA. Ce bataillon de parachutistes effectue son entrainement dans le camp de Meucon et ne quittera la Bretagne qu’en 1954. C’est donc sur un terrain semi militaire que vont se développer les différentes activités civiles : brevet de pilotage, modélisme et planeurs.